Header Ad

Categories

  • Aucune catégorie

La fusée Ryan

Vainqueur des deux premières descentes d’entraînement de Bormio, l’américain Ryan Cochran-Siegle a littéralement surclassé la concurrence dans le Super-G et remporté sa première victoire en Coupe du monde.

Infographie copyright FIS

Les skieurs américains ne s’étaient pas offerts une victoire de Coupe du monde en Super-G depuis celle de Bode Miller en 2006. C’est désormais chose faite depuis la fin de matinée avec Ryan Cochran-Siegle qui a été le plus rapide de tous sur la mythique Stelvio.

Sa victoire, la première pour le skieur américain, est d’autant plus éclatante que l’écart avec Vincent Kriechmayr 2e (+ 0.79) est le plus gros écart enregistré en Coupe du monde pour un Super-G depuis la victoire de Carlo Janka en 2016 durant les épreuves de test olympiques en Corée.

L’illustration graphique des cinq meilleurs chronos montre à quel point Ryan Cochran-Siegel a surclassé ces adversaires avec des écarts impressionnants acquis dès les premiers intermédiaires. L’américain signe donc son premier succès en Coupe du monde, l’Autrichien Vincent Kriechmayr et le Norvégien Adrian Smiseth Sejersted venant compléter le podium.

Top 10 du Super-G de Bormio – Infographie copyright Eurosport

Pour Alexis Pinturault, le pari de s’élancer dossard 1 ne s’est pas révélé payant même si ce soir le skieur de Courchevel est encore le leader au classement général de la Coupe du Monde. Longtemps présent dans le Top 10, Alexis Pinturault se classe finalement 12e de ce Super-G. Côté tricolore, seul Blaise Giezendanner (14e) réussit également à rentrer dans le Top 15.

Tweet Alexis Pinturault après le Super-G de Bormio

Poursuite des épreuves de vitesse demain à Bormio avec la très attendue descente, dernière course de l’année 2020 pour les hommes.